You’ve got mail

S’il y avait une « leçon » à retenir de tout cela (à défaut d’un mot plus approprié) ça serait ce fameux lieu commun « ne jamais dire jamais ». Non, vraiment pas. Parce que oui, je l’avais dis. Jamais je n’irais m’inscrire sur un site de rencontre sur Internet. Pas que je trouvais ça pathétique, ridicule. Non, juste que je me disais que ce n’était pas le moment, que ce n’était pas pour moi. Et puis, soyons honnêtes, j’avais aussi peur. Peur de ne plaire à personne, ou, pas mieux, de ne plaire qu’à ceux qui ne me plaisaient absolument pas. Le temps passait, la routine, des déceptions, le vide. On m’en parlait parfois, on en parlait parfois avec une copine.

Et puis voilà, un dimanche après-midi, je débarque chez cette copine et là elle me dit « hier soir, j’ai picolé avec une copine, et je me suis lancée, on a créé mon compte sur un site de rencontre ». Surprise, choc, amusement, peur. J’étais totalement déconcertée. Et là, elle me dit, « ça te dit qu’on fasse le tien ? ». Et nous voilà, parties dans les méandres de l’Internet. Au départ, je l’ai fait comme un jeu, un défi aussi un peu. Un peu malgré moi, un peu forcée, un peu terrorisée. On a beaucoup ri cet après-midi. En parcourant les profils, en voyant certaines photos aussi. On a beaucoup hésité, sur la photo à choisir justement, sur la description qui allait à la fois me correspondre et attirer. Au départ, il était hors de question de payer. Ça a tenu une semaine. Parce que voilà, le site est fait de telle façon que si tu ne payes pas, tu ne peux pas lire les mails reçus. Donc on a payé. J’ai passé des soirées devant mon écran à balayer des profils, à ignorer des mails, à répondre à d’autres aussi. Pas toujours très à l’aise avec ce côté un peu « consommation », et avec l’espoir de craquer sur un profil qui craquerait sur le mien en retour. Je n’ai pas multiplié les contacts à vrai dire, parce que très peu des mails que je recevais m’ont plu ou intéressé. Les « bonjour, ça va », très peu pour moi. J’ai échangé plusieurs semaines de très longs mails avec quelqu’un, et pourtant, quelque chose manquait, un feeling, une étincelle. Alors, j’ai arrêté.

Et après, j’ai eu de la chance. J’ai reçu un mail très chouette d’un profil très chouette. On a communiqué par mail pendant plusieurs semaines, puis par sms. On a fixé un rendez-vous. J’étais terrorisée, lui aussi. Il m’a invité au restau’. Et depuis. Depuis. Que dire ? Que ça fait quatre mois que je suis bien avec lui, qu’il me rend plus sereine et plus heureuse. Oui, j’ai eu beaucoup de chance. J’ai beaucoup de chance.

Ce n’est que le début, et pourtant, c’est comme si ça faisait plus longtemps. Tout est simple, naturel, sans complications.

Le plus drôle dans tout ça, c’est que le hasard fait qu’on habite dans le même quartier, à quinze minutes à pieds l’un de l’autre. Et qu’il a fallu qu’on passe par Internet pour se rencontrer.

Et ça aurait été de drôlement dommage de passer à côté…

Publicités

11 commentaires sur « You’ve got mail »

  1. Très belle note 🙂
    Je dois avouer que je pense de plus en plus à m’inscrire sur le net. Il y encore quelques mois c’était hors de question mais, pour les mêmes raisons que toi, l’idée m’effleure plus souvent qu’avant. Affaire à suivre 😉

    J'aime

    1. Merci… 🙂 Je te dirais bien de te lancer, mais ça reste vraiment une décision très très personnelle, tout comme le choix du site d’ailleurs. 🙂 En tout cas, si ça marchait pour toi, ça serait très chouette 😉

      J'aime

      1. De mon côté je le croise depuis 2004, tous les jours ou presque, mais il aura fallu une invitation à déjeuner en 2011 de sa part pour qu’on devienne ami et que le Destin se mette en marche 😉

        J'aime

    1. Merci.
      Pour le moment, oui, c’est très très chouette, j’espère juste que ça durera 😉 Je ne sais pas si j’ai provoqué ma chance, mais je me dis que se mettre un petit coup de pieds aux fesses parfois, ça ne fait pas de mal !

      J'aime

  2. Oh j’adore! Quelle jolie histoire, je suis trop contente que tu la partages avec nous, que tu partages ton bonheur. Et puis, aussi, je suis tout simplement trop contente que tu l’ai trouvé, le bonheur. Tu le mérites je crois, même si je ne te connais pas « en vrai », j’ai toujours eu un genre d’affection pour toi, comme une envie que tout aille pour le mieux dans ta vie, une envie de te voir sourire parce que tu as l’air si gentille et douce qu’on a envie que tu sois heureuse quoi!

    J'aime

    1. Merci… 🙂 Je t’avoue qu’une partie de moi hésitait à en parler, pas que j’assume pas, mais par pudeur. Et merci pour tes gentils mots, ça me touche vraiment.

      J'aime

  3. C’est un très joli texte.
    La vie est bien mignonne mais parfois, elle craint et lui donner un petit coup de main peut être la solution. Passer à côté aurait été dommage, tu as bien raison alors profite bien de tout (et même du futur Pemberley (avec option lac ou pas ? )).

    J'aime

  4. Voilà un moment que je parcours ton blog (avec tout ce que j’ai raté), et cette note me fait sourire : je me suis inscrite deux fois sur des sites de rencontre (pour une raison inavouable : je cherchais à savoir si une personne sur laquelle je louchais y était inscrite, la vilaine fouine…), et j’ai passé le cap de la rencontre en chair et en os une seule fois, le type était très sympa, il y a eu un très bon feeling amical entre nous (faudra que j’en fasse un article, c’était très drôle quand j’y repense). Je me suis dit que, passé le sentiment de malaise, c’était finalement un moyen comme un autre de rencontrer quelqu’un. Le côté « je fais mon marché » est assez rebutant, certains profils craignent, mais comme partout, il y a des gens très bien.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s