Six things

¤ Je suis une incorrigible romantique…

… et parfois, oui parfois, j’avoue que j’aimerais bien que ma vie soit une comédie romantique. Je suis une incorrigible fan de comédies romantiques. Je me pâme devant Mr Darcy et la lettre de Wentworth dans Persuasion. Et puis, après, la raison reprend le dessus, et je me dis que la réalité est déjà très très chouette.

¤ Je ne sais pas cacher quand quelque chose ne va pas…

… rien à y faire, mon visage me trahit toujours. Et j’ai cette fâcheuse habitude de dire que ‘non tout va bien’ alors que c’est faux. Ça a le don d’énerver l’amoureux qui doit alors me cuisiner pour découvrir ce qui me tracasse. Je suis comme ça, ma mère est comme ça, mon père aussi. Mais, je me soigne !

¤ Je suis une fille à phases

…je vais écouter en boucle un album ou un artiste pendant plusieurs jours / semaines / mois et après ça va me passer. Et puis, ça reviendra. C’est comme ça pour tout : pour les livres, les films, les séries… C’est ce qui explique que j’ai enchaîné les 8 volumes des romans de Camilla Läckberg en quelques mois !

¤ Je ne peux pas vivre sans mon lisseur…

Bon, certes, mes cheveux ne gonflent pas à ce point, mais ils sont intenables et beaucoup trop rebelles / gonflés / moches / avec des épis sans un coup de lisseur magique. Du coup, je ne peux pas concevoir de vivre sans. Il y a un mois, j’avais même une idée folle en tête : m’acheter LE lisseur de rêve, celui que ma coiffeuse avait testé sur moi et qui était si génial, un GHD max. Or, ce petit bijou coûte…189 euros… après avoir tergiversé pendant des jours et des jours, cherché (et trouvé) une réduc’ sur Internet… j’ai été raisonnable et je n’ai pas craqué. Parce que non, je ne veux pas mettre autant dans un lisseur. J’ai en revanche changé mon lisseur vieux de 5 ans pour un Babyliss grand format que j’aime d’amour.

¤ Je suis une fille qui aime les petits rituels du quotidien…

…et qui l’assume totalement. Le soir, prendre une bonne douche qui délasse / réchauffe / rafraîchit avec de la musique, soit bien pêchue, soit toute douce (hier, c’était Angus & Julia Stone, parfait pour un moment de douceur <3), et puis prendre soin de moi, mettre de la crème hydratante sur les jambes par exemple avant d’aller lire quelques pages d’un bouquin calée dans le lit. Le matin pendant les vacances, savourer un 2e mug de café ou de thé devant le pc. Le marché du samedi matin et les commerçants si familiers. La sieste du début de dimanche après-midi avant la balade. La bière ou le coca savouré avec l’amoureux quand il rentre plus tôt le vendredi pour fêter le week-end.

¤ Je n’aime pas décevoir et je cherche toujours à faire plaisir aux autres…

… au risque parfois de m’oublier d’ailleurs ! Je suis aussi très perfectionniste, exigeante envers moi et je ne me pardonne pas grand chose. Là aussi, j’apprends…

Publicités

8 commentaires sur « Six things »

  1. Si cela peut te rassurer, j’ai le fameux GHD, et il n’est pas si exceptionnel que ça. Il lisse très bien, mais ça ne tient pas très longtemps. Cela dit, c’est peut-être aussi à cause de ma nature de cheveux, ils sont ondulés et pas mal rebelles, même quand je vaporise de la laque extra-forte, ça ne tient pas. Même un brushing et lissage chez le coiffeur ne tient pas la journée. Si tu tiens vraiment à avoir un lissage qui tient, tu devrais peut-être tenter le permanent, on peut même le faire chez soi maintenant (et tu peux aussi trouver une coiffeur à domicile, ça te coûtera moins cher qu’en salon…).

    J'aime

    1. En fait, j’avais vraiment peur de payer la marque et franchement même si j’aurais pu me l’offrir, ça m’aurait fait trop mal de claquer autant de fric là-dedans…. le lissage permanent pourquoi pas oui.

      J'aime

  2. BEAAAUUUUUUCOUP de points communs. J’ai aussi failli m’offrir le GHD, et finalement je me suis offert un nouveau tour chez le coiffeur et une coupe qui ne nécessite plus du tout de dompter mes cheveux. C’est aussi bien 😉
    J’aime mes petits rituels du quotidien, et comme toi, j’ai toujours peur de décevoir. C’est parfois lourd à gérer mais je travaille là-dessus!
    Oh, et mon plus gros défaut, ce serait clairement de ne pas être capable de cacher mes émotions. On sait toujours ce que je pense, si j’aime ou pas, si j’ai envie ou non, ah ah… c’est parfois un peu pénible à gérer mais au moins on sait sur quel pied danser…
    Bisous!

    J'aime

    1. Tu as résolu le problème alors :p mais moi je veux pas me couper les cheveux, au contraire :p
      C’est marrant tous ces points communs quand même ! 🙂
      Ne pas savoir cacher ses émotions c’est en effet parfois très pénible, mais au moins comme tu dis, on est vite fixés :p

      J'aime

  3. Les hommes n’ont pas le monopole de la lettre d’amour… 😉
    Quant au côté hérisson, je le partage aussi. Mais effectivement, avec un peu de travail, ça tend à disparaître :-).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s