A long time ago…

Vendredi soir, alors que nous étions dans cette salle de concert à attendre, devant nous se trouvait deux jeunes filles, des lycéennes probablement. Elles papotaient, riaient, partageaient des confidences et des anecdotes. Pendant la 1ère partie, visiblement fan du groupe qui se produisait devant nous, elles se chuchotaient à l’oreille des exclamations de joie à l’écoute des quelques notes de chaque début de chanson.

L’amoureux à mes côtés, je n’ai pas pu m’empêcher de ressentir un léger pincement de cœur. Avoir une amie proche me manque. Terriblement.

La faute aux aléas de la vie, aux routes qui séparent, aux incompréhensions, aux caractères qui s’affirment, au temps, aux choix de la vie, aux disputes aussi parfois. Mes deux meilleures amies se sont éloignées, et je me suis éloignée d’elles. Pour l’une, j’en ai déjà parlé, c’était parce qu’elle n’a pas pu accepter que j’étais en couple et pas elle. Et même si aujourd’hui le dialogue est rétabli, nous ne nous sommes pas revues et je ne sais pas quel chemin prendra notre amitié.

Quant à l’autre ? Elle a réagi très maladroitement à mon annonce de départ, me culpabilisant, ne comprenant pas le choix de mon compagnon de quitter son travail. Pire, elle a fini par me dire qu’elle ne souhaitait plus en parler, disant qu’elle « avait autre chose à penser dans sa vie ». Cette dernière phrase m’a énormément blessée. Ce soir, j’ai lu un statut un peu mystérieux sur son Facebook,après lui avoir répondu par sms « bonne nouvelle ? ». J’avais une intuition. Elle m’a rappelée, confirmant mon intuition, elle va avoir un bébé.

Je suis très heureuse pour elle, je sais qu’elle avait envie de fonder une famille depuis longtemps. Et malgré la distance qu’il y a entre nous, mes ressentiments à son égard sur son attitude vis-à-vis de mon départ, je suis heureuse pour elle. Mais aussi triste et terriblement nostalgique. Parce que je me suis dis qu’il y a quelques mois, quelques années, j’aurais été la première à le savoir. Qu’on aurait partagé tout ça, que j’aurais fais partie de la vie de ce bébé. Aujourd’hui, je suis une des dernières à l’apprendre, je ne serais pas grand chose pour son bébé. Et ça me rend triste. Pourtant, je sais que l’on est devenues trop différentes, que les points communs sont devenus rares, que le silence se fait pesant quand on se voit. Faire le deuil d’une amitié n’est jamais simple.

Je regarde en arrière, et je me demande ce que je n’ai pas su faire, pas pu faire pour conserver ces amitiés de la fac, et les faire évoluer vers des amitiés de femmes adultes. J’envie l’amoureux et son groupe d’amis de la fac qui, malgré la distance, la vie, arrive à les voir au moins une fois par an et aux grandes occasions sans que les liens ne paraissent distendus.

Mes amitiés féminines me manquent.

Publicités

5 commentaires sur « A long time ago… »

  1. Très joli article.
    Je comprends tellement ce que tu ressens aujourd’hui parce que je le ressens moi aussi. Ma meilleure amie et moi ne nous parlons plus depuis quelques mois et elle m’a complément supprimé de sa vie (me disan même qu’elle ne voulait plus me revoir) et aujourd’hui je ressens le manque, parfois me besoin de lui parler ou de lui dire quelque chose et je ne peux pas.
    Ce sont des situations difficiles à vivre et ton article me parle énormément.

    J'aime

  2. il est super joli ton article. je comprends bien ce que tu veux dire, quand on a l’impression que quelque chose nous a échappé et qu’on donnerait beaucoup pour revivre de bons moments.
    Je te souhaite de retrouver ce lien !

    J'aime

  3. Coucou,
    je découvre ton blog via HC d’ailleurs bravo pour la une. 🙂
    En te lisant j’ai eu l’impression de me lire. Moi aussi la vie m’a séparer de mes amies. Les études a l’étranger, les voyages etc, aujourd’hui chacune a sa vie, ses envies, et c’est triste. Moi aussi j’ai cette nostalgie des années ou on passait des moments ensembles, a s’extasier sur tout et rien. A passer de bons moments ensemble tout simplement. Ces moments que tu ne peux vivre ni en famille, ni en couple. Aujourd’hui je lis leur vie a travers des statuts Facebook, on se donne des nouvelles parfois comme par obligations ou par politesse.Histoire de…. Aujourd’hui nous nous connaissons moins, nous n’avons plus les mêmes centres d’intérêt, ni les mêmes vies tout simplement. La froideur s’est installer dans des presque-relations qui ne riment plus a rien sauf a garder un nom dans un répertoire ou dans un carnet d’amis, sans plus, comme pour se rassurer. Parfois je me demande si elles aussi ont cette nostalgie .. (jenesaispas). Autrefois je savais que les histoires d’amour ne durent qu’un temps mais je croyais dur comme fer que l’amitié ne s’estomperait jamais, que la vie aura beau nous éloigner, nous resterions « ces copines » de toujours un peu comme dans sex&thecity. J’ai été naïve, ou trop optimiste. Aujourd’hui je suis invitée (ou pas) a leur heureux événements telle une figurante, autrefois j’étais la première a m’extasier devant leurs joies, et la première a consoler leurs peines. Elle est dure la vie adulte.. elle est dure l’amitié, elle est dure la naïveté..
    bonne continuation.

    J'aime

  4. On dirais tous à fait moi. Je n’ai que 20 ans certes, mais quand je vois toutes les personnes que je connaissait, ces filles qui était mon groupe avant. Maintenant je les croisent certaines ne prenne même pas la peine de dire bonjour. Sur tout le lot, seulement une perdure dans le temps, et elle va d’ailleurs être maman, et j’ai été la première à le savoir, c’est à ce moment là que je me suis rendue compte, que c’est cette amitié la qui durerais pour encore bien des années !

    Mais c’est vrai que parfois, j’ai quand même ce manque. Ce manque de soirée entre filles, de commérage, de partager sa vie etc.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s