Miscellanées

En ce moment, je lis les « Petites recettes du bonheur pour les temps difficiles ». Peut-être que tu le connais d’ailleurs, que tu l’as déjà lu, car ce livre a beaucoup été lu dans la blogosphère ces derniers temps. C’est un joli livre épistolaire sur deux femmes américaines pendant la seconde guerre mondiale qui apprennent à se connaître, se soutiennent, deviennent amies en échangeant des lettres emplies de confidences, d’anecdotes, de recettes de cuisine. Et puis, alors que je refermais le livre un soir, je me suis mise à penser à ce blog et à la prochaine note que j’avais envie d’écrire, sans arriver à trouver l’inspiration. Et puis, je me suis dit qu’écrire ici, t’écrire ici, c’était un peu comme s’échanger des lettres. Des lettres dans lesquelles il y aurait de la place pour toutes ces petites choses du quotidien que j’aurais envie de partager avec toi sans y consacrer une note dédiée. Une lettre de petites miscellanées, de réflexions superficielles, de pensées ébauchées, d’envies, de sourires.

38

Source

A toi qui me lis,

Ce matin, j’avais donc envie de t’écrire. On est déjà le 17 décembre, à une semaine de Noël, et pourtant, j’ai bien du mal à me sentir dans l’ambiance de Noël. Malgré une jolie journée en amoureux à Colmar il y a une quinzaine de jours, malgré les illuminations de Noël qui sont ici assez présentes. Peut-être est-ce parce que nous n’avons pas fait de sapin à la maison. J’ai l’impression que, cette année, l’esprit de Noël attend sagement notre retour en France pour se réveiller. J’ai hâte, tellement hâte, si tu savais, de revoir Rouen et ma Normandie. Hâte de retrouver des lieux familiers. De passer des moments avec ma famille et mes amies qui me manquent. Je sais que la semaine va filer vite, trop vite, alors je veux en profiter pleinement. Cette année, nous fêtons donc Noël dans ma famille pour la première fois, et je sais que nous allons passer de bons moments : des bonnes choses à manger (et à boire !), le plaisir d’être ensemble : bref, la recette idéale pour des fêtes réussies ! Et puis, pour me mettre dans l’ambiance avant le départ, j’ai bien envie de satisfaire à ma petite tradition de Noël, pas bien originale j’en ai bien conscience : regarder Love Actually ! Il est aussi temps d’écouter à nouveau cette jolie chanson de Noël de Sara Bareilles (tiens, en parlant de Sara Bareilles, que j’aime d’amour, je te conseille aussi d’écouter son dernier album dans lequel elle chante les chansons de la comédie musicale qu’elle a écrite et qui va être jouée à Broadway bientôt).

Le temps passe si vite, tu ne trouves pas ? Cela fait déjà six mois que je suis ici ! Je me sens bien ici, même si rien n’est jamais parfait, ni toujours facile. On en parlait dimanche avec l’amoureux alors qu’on se promenait au bord du Rhin. On a trouvé nos marques, des repères. On a exploré les environs, retrouvé des balades pour le dimanche, et encore tant à découvrir. Notre vie a changé, oui, mais étrangement est aussi restée la même sur bien des points. Comme nos week-end à deux. Nos balades. Nos projets, nos envies. Pour le reste, on s’adapte et je trouve qu’on se débrouille pas trop mal !

Je ne sais pas si c’est l’approche de Noël, mais ces derniers jours, je n’ai pas été très raisonnable et j’ai satisfait quelques envies shopping. Ça fait du bien de se faire plaisir, en tout cas, moi, ça m’a fait du bien. J’ai très peu dépensé ces derniers mois, et comme tu le sais, la perte de mon indépendance financière est quelque chose de difficile pour moi. Alors, hier, comme j’étais en en France pour mon problème de thyroïde, j’en ai profité pour me faire plaisir, un peu « comme avant », et ça m’a fait du bien de retrouver un semblant de « normalité ». J’ai l’impression que les magasins ont du mal à vendre en ce moment, car il y avait des promos un peu partout ! J’en ai profité, évidemment. J’ai donc craqué pour deux pulls chez Camaieu, dont un rose pâle très chouette. Et puis, après avoir encore loupé LA robe Sézane que l’amoureux voulait m’offrir pour Noël, j’ai craqué pour une autre robe noire chez Promod qui était à moitié prix et que j’ai pris en 36 (et ça fait du bien au moral ^^). Si tu veux voir mes achats, je t’ai mis les liens au fil de la lecture (désolée, pas de photos portées car je n’ai pas de glace en pieds ici et ça me manque beaucoup en passant). J’ai aussi fait une petite razzia chez Kiko, dont j’aime bien le maquillage, il me fallait un nouvel anti-cernes et un nouveau fond de teint notamment. J’ai aussi craqué pour un kit pour mes sourcils et un mascara (car on a jamais assez de mascara ^^). Et enfin, derniers achats : des collants en cachemire (pour le froid de l’hiver en Suisse) chez Calzedonia (je suis fan de leurs collants, je n’achète plus que chez eux, ils sont doux, chauds, résistants et pas très chers). Je me suis aussi offert une nouvelle coupe et me revoilà avec un carré un peu plus court ! Avec l’hiver, j’avais aussi envie de revenir à une couleur plus foncée. Finalement, camoufler ses cheveux blancs (oui, je suis vieille…!) ça permet aussi de se faire des couleurs régulièrement et donc de pouvoir varier les plaisirs !

Les journées ici sont souvent grises et brumeuses, et une fois mes cours donnés et préparés, j’aime bien m’installer devant quelques épisodes de série avec un chaï latte (j’ai trouvé une préparation toute faite chez Coop ici et c’est vraiment pas mauvais). Je me suis mise à la série Chicago Fire (et à son dérivé médical Chicago Med), je ne sais pas si tu connais, mais je prends un grand plaisir à retrouver la caserne 51 et ses personnages attachants chaque jour pour de nouvelles aventures. J’ai quatre saisons à rattraper, de quoi occuper mes après-midi d’hiver ! Je profite de cette année plus calme, de ces moments à moi, même si j’espère toujours retrouver une activité à temps plein le plus rapidement possible.

Et puis, j’aime aussi lire les blogs des autres. As-tu déjà eu l’impression de te lire à travers les mots d’une autre, de te reconnaître au point que cela en devient troublant ? C’est ce que j’ai ressenti en lisant cette note de Victoria, qui a résonné en moi et m’a touché : Introvertie et Heureuse.

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, j’ai déjà été bien trop bavarde ! Et toi alors, dis-moi, l’esprit de Noël est-il bien présent ou as-tu du mal à entrer dans l’ambiance ? Quels sont tes derniers sourires en date ? Tes dernières envies ?

A très vite ici, et sur la toile.

La gratitude

Photo : Jonathan Pendleton

J’ai la chance d’avoir un toit au-dessus de ma tête et de manger chaque jour à ma faim. J’ai la chance d’être en bonne santé. De pouvoir marcher, courir, sauter, danser, respirer, rire. Vivre et respirer l’air à pleins poumons. J’ai la chance de ne pas avoir froid, de vivre dans le confort. J’ai la chance de vivre sereinement sans me soucier de savoir si je pourrais payer mes factures ou mon loyer. J’ai la chance de pouvoir penser librement, d’écrire, de lire ce que j’ai envie. J’ai la chance de pouvoir m’habiller comme je le veux. J’ai la chance de pouvoir décider de ce que je fais de mon corps de femme. J’ai la chance, le luxe même, de pouvoir me réjouir des petites richesses de la vie, du superficiel pourtant si essentiel qui rend tout ça plus joli. Une jolie robe, une nouvelle écharpe, un rouge à lèvres. J’ai la chance d’avoir des parents qui m’ont aimé, qui m’aiment, et qui m’ont transmis des valeurs importantes. J’ai la chance d’avoir pu faire des études, les études que je souhaitais, et d’avoir réussi à faire le métier que j’aime. J’ai la chance d’avoir eu le choix de ma vie. D’avoir le choix, chaque jour. J’ai la chance d’avoir quelqu’un à mes côtés qui me connaît par cœur, qui connaît mes failles, mes doutes, mes défauts. Et qui m’aime pour ce que je suis. Et que j’aime pour tout ce qu’il est. J’ai la chance d’avoir trouvé celui qui a envie de faire des projets avec moi.

Ça peut paraître banal, niais même à certain(e)s. Pourtant, ces vérités, on a bien trop tendance à les oublier. A les perdre de vue. A force de se plaindre des petits tracas de la vie, de critiquer tout un chacun pour des broutilles. Pourtant, ça me paraît essentiel de ne pas oublier tout ça. De s’arrêter quelques instants au milieu du quotidien qui peut être usant, et de mesurer sa chance. Même si tout n’est pas rose, non, jamais, même si il y a des jours sans. La route est parfois sinueuse, pleine d’embûches oui. Mesurer sa chance, être reconnaissante, ce n’est pas voir la vie à travers des lunettes roses et ne pas voir le gris, ce n’est pas se voiler la face, ce n’est pas s’isoler du monde. Ni être naïve ou niaise. Non, c’est tout le contraire. C’est avoir conscience que la vie est parfois dure, injuste. Et la savourer d’autant plus.

En quoi êtes-vous reconnaissant(e) aujourd’hui ? Cette question toute simple peut vous amener à penser positif même dans une journée noire.Tous les jours, en cherchant un peu, il est possible de noter une action ou une pensée qui vous a rendu heureux(se). Cela peut être une parole, une scène du quotidien, un sourire, une blague, un texto, tout ce qui est susceptible de vous faire sourire. 

source : Le défi gratitude de Biobeaubon

¤ Le rituel d’un thé bien chaud en revenant de mon cours de français.

¤ Ses petits mails dans la journée, comme ça, pour pas grand chose, juste parce qu’il pense à moi.

¤ Entendre la clé dans la serrure chaque soir. L’entendre s’endormir chaque soir à mes côtés.

¤ Vibrer au son du dernier Coldplay. Avoir un sourire grand jusqu’aux oreilles à la découverte de leur dernier clip et danser sous ses yeux amusés dans l’appartement.

¤ Avoir du temps à soi et pouvoir déguster un chaï latte devant un téléfilm de M6. Ou enchaîner les épisodes de Chicago Fire une fois les cours prêts.

¤ Les fêtes qui se rapprochent, et surtout les retrouvailles avec la France. Les lumières de Noël un peu partout autour de nous.

¤ Les discussions du soir durant lesquelles on se prend à rêver de notre maison. Du parquet, une grande bibliothèque, une cheminée. Et des petits pas qui résonnent sur le sol.

¤ Vous, ici, sur Twitter, Instagram et votre fidélité, vos petits mots toujours si jolis.

¤ Savoir qu’elle va bien, et être heureuse pour elle.

¤ Les petites applications qui permettent de regarder les programmes français.

¤ Se sentir si bien à faire cours, et profiter de ces instants qui passent si vite.

¤ Avoir des tas de livres en attente, et toujours plein d’envies qui se bousculent.

¤ Ce moment où on se raconte notre journée. Où on fait la cuisine tous les deux. Où on se cale devant la télé’ pour regarder « N’oubliez pas les paroles ». Le scotcher en connaissant bien les paroles, et rire à ses approximations et à ses imitations.

¤ Recevoir un mail, un courrier qui donne le sourire.

Et vous alors, de quoi êtes-vous reconnaissants ?

Bande son : Coldplay – Adventure of a lifetime