Dimanche

Un jour d’automne, le froid qui pointe le bout de son nez. Chausser les baskets et s’emmitoufler dans une écharpe. Ciel bleu, soleil, lumière dorée, reflets dans le Rhin. Les feuilles qui crissent sous nos pas. Marcher, respirer, remplir ses poumons d’air pur. Savourer cette chance de vivre là, à quelques minutes de ces paysages apaisants.

Je vous emmène ?

2 3 4 5 6

 

 

 

 

 

Photos personnelles.

Publicités

Une journée sur l’île de Mainau


Profitant d’un jour férié ensoleillé de mai, nous sommes partis à la découverte de l’île de Mainau sur le lac de Constance, en Allemagne à la frontière avec la Suisse. Elle appartient aux descendants de Bernadotte et donc à la famille royale de Suède, et les descendants ont d’ailleurs toujours une aile privée dans le château de l’île.

L’île de Mainau est surnommée « l’île aux fleurs » en raison de ses parcs et jardins fleuris et arborés. Le climat de l’île est en effet très propice au développement des arbres et fleurs et on y découvre donc un patchwork d’espèces, de couleurs, de senteurs. C’est vraiment un endroit magnifique où il fait bon déambuler au soleil. Partout, la nature, des couleurs, des odeurs de fleurs, et la vue toujours époustouflante du lac de Constance.

Au fil de la balade, nous avons découvert un arboretum avec, entre autres, quelques séquoias géants, des parterres de jonquilles colorées,des vignes,  des jardins aménagés, une serre aux papillons et même une mini-ferme avec chèvres et poneys pour les enfants ! On croise aussi quelques paons au détour d’un chemin. Bref, nous avons eu un vrai coup de cœur pour cette île, et nulle doute que nous y retournerons de temps en temps.

Pour finir, je ne peux donc que vous conseiller de venir passer quelques jours à Constance, le temps de découvrir Mainau, le lac et la ville (dont je suis un peu amoureuse je crois), mais aussi Meersburg.

En attendant, je vous emmène avec moi à la découverte de l’île aux fleurs.

17 18 19 21 22 23 24

Photos personnelles.

La parenthèse

Ces journées là m’avaient manqué. Se retrouver tous les deux, avec un petit air de vacances dans l’air. Prendre la route, avaler des kilomètres en musique, conversations à bâtons rompus. Bénir l’envie apparue (et immédiatement satisfaite) il y a quelques semaines, celle de prendre un billet d’avion pour passer un autre week-end prolongé de mai ensemble. Alors, dès jeudi soir, j’ai sauté dans l’avion, ma petite valise remplie de jeans, d’une marinière, de quelques tuniques à pois et de mes nouvelles New Balance, parfaites pour les week-end de vadrouille.

L’amoureux a eu l’idée de me faire découvrir Strasbourg, qu’il connait un peu. « Tu vas aimer, j’en suis sûr ». Il me connaît si bien. Strasbourg a été un coup de cœur, une ville que j’ai aimé tout de suite. Les petites rues étroites et emplies d’Histoire, les maisons à pans de bois qui m’ont rappelé un peu ma jolie ville de Rouen, les bords du fleuve, la Petite France. Chercher un peu cette place cachée derrière la cathédrale et déguster en terrasse une salade gourmande à souhait. Se laisser porter par nos pas, main dans la main. Se retrouver et savourer cette parenthèse si douce et si bienvenue, rien que tous les deux.

 

 

La salade magret / foie gras / rillettes dégustée Place du Marché Gayot. 

 

 

Photos personnelles.

Switzerland #1

Les premiers pas à Schaffhausen ont été plutôt rassurants pour la grande angoissée que je suis. D’emblée, j’ai aimé les rues pavées, le charme des petites places, des ruelles, les bords du Rhin qui accueilleront, je le sens, nos promenades. Les petits cafés, les pâtisseries qui ont l’air si gourmandes, cette pizzeria toute simple qui nous a accueilli un soir, alors que nous étions épuisés par la journée de visites. Le temps m’a manqué pour véritablement découvrir la ville et l’immortaliser dans l’objectif. Pour le moment, ne reste que mes sensations et des instantanés capturés…

20141028_133740 20141028_133744 20141028_13353320141028_133912